Espace membres
Login
Pass
Les annuaires de France nuisibles

Lutte et traitements contre le papillon ravageur du palmier
Paysandisia Archon

On dénombre 4 méthodes de lutte distinctes :

Ces techniques étant particulièrement délicates, nous vous invitons à contacter un professionnel qui disposera de l'équipement pour les mettre en oeuvre en toute sécurité.

La lutte chimique (insecticides)

La molécule la plus fréquemment utilisé en traitement combiné "Paysandisia / Charançon" : l'imidaclopride

L'imidaclopride agit au niveau du système nerveux des insectes (action sur les synapses et les neuromédiateurs) par contact et par ingestion.

Pour info : l'arreté ministeriel sur les substances autorisées dans le cadre de la lutte obligatoire

Pour être efficace, le traitement doit être renouvelé durant toute la période de vol.

Ne doit pas être utilisé en periode de floraison (protection des insectes polinisateurs).

Inconvénient : les insecticides chimiques touchent de nombreuses espèces non-ciblés.

 

Lutte par barrière physique (sans pesticide)

Méthode à base de glu

La méthode consiste à appliquer une glu sur les parties attaqués par le ravageur (haut du stipe) et ainsi de créer une barrière physique (mécanique).

Cette "barrière" agira sur 3 niveaux :

Cette méthode, expérimenté sur la ville de Montpellier en collaboration avec l'INRA à donné des résultats concluants, (voir le site de l'INRA dédié à cette expérience ).

Paysandisia methode à base de Glu

La glu devrait être prochainement commercialisé (printemps 2011) par la Société Provalis sous la marque "BIOPALM".

Lire la Documentation BIOPALM (PDF)

 

L'ensachage

palmier avec filet paysandisia

La méthode consiste à poser des filets de type "anti-grêle" sur les palmiers infestés afin de limiter la dispersion des papillons et éviter les nouvelles pontes.

Cette méthode à deux inconvénients :

On peut en revanche conseiller cette méthode pour des jeunes plans que l'on souhaite préserver d'une éventuelle infestation.

La confusion sexuelle

Cette méthode semble peu prometteuse en raison du comportement particulier de cet insecte.

Le mâle est très territorial, et la femelle n'émettrait qu'une phéromone de reconnaissance à courte distance.

La lutte biologique

Un ver microscopique : le nematode

Cette technique de lutte consiste à imprégner le haut du stipe et la couronne du palmier avec un ver microscopique, le nematode entomopathogène (ou auxiliaire) Steinernema carpocapsae.

Ce nématode tue à la fois les stades larvaires du papillon palmivore et du charançon du palmier.

ver microscopique nematode

Une fois appliqué, ce nématode entre en contact avec le ravageur et y pénètre par ses voies naturelles.
Dans les conditions optimales, l'insecte infesté arrête de se nourrir très rapidement et meurt en 48 à 72 heures.

Les premiers tests montrent une assez bonne efficacité, même si la mortalité n'est pas de 100 %. Elle stabilise la situation sanitaire de l'arbre.

NB : Le ver ne survit pas à son hote.

Lire sur ce sujet le Communiqué de presse PAYSARCH du 6 mai 2010 (PDF)

2 produits sont homologués : "Palmanem" et "Carpocapsae-System"
Documention du Palmanem (PDF)
Documention du Carpocapsae-System (en anglais)(PDF)

 

Un Champignon entomophage : Beauveria bassiana

La technique consiste à pulveriser des granules contenant des spores d'un champignon entomopathophage : Le beauveria bassiana.

Beauveria bassiana infecte les insectes selon le mode classique des champignons entomopathogènes. Il agit par contact et peut parasiter tous les stades, de l'oeuf à l'adulte.

Beauveria bassiana

Avec l'humidité, le granulé libère les spores qui se fixent sur la cuticule de l'insecte où elles germent et pénètrent. Le champignon se développe ensuite dans l'insecte jusqu'à induire sa mort en 2 à 5 jours.
Après la mort de l'insecte, le champignon se développe dans le corps momifié puis traverse la cuticule et émet de nouvelles spores disséminées dans le milieu extérieur où elles peuvent contaminer un nouvel hôte.

1 produit homologué : "Ostrinil"
Documention de l'Ostrinil (PDF)

NB : l'achat et l'application de l'Ostrinil sont réservés aux seuls professionnels (porteurs du DAPA = Diplôme pour les Applicateurs de produits phytosanitaires)

ATTENTION, la réglemention évolue régulièrement.
La liste des spécialités commerciales destinées à être utilisée pour lutter contre le Paysandisia Archon sont disponibles à l'adresse Internet suivante :
e-phy.agriculture.gouv.fr

 

Références, sources :
Site INRA Montpellier

PELTIER J.-B. (2007), Une glu salvatrice contre le ravageur de palmiers, Paysandisia archon. INRA